Historique des Têtes Brûlées

Les Têtes Brûlées, dont la dénomination "M.C" signifiait  chez nous "Motard Cool" ou "Michel et Christine", était un groupe de motards très connu dans la région. Malgré sa popularité, il disparut dans les années 80, suite au tragique accident de Michel Bally, lequel avait mis en émoi toute une population qui s´est retrouvée en état de choc, compte tenu des circonstances du drame qui venait d´avoir lieu et dont certains, qui n´ont pas oublié, s´en souviendront encore longtemps.  

Les Têtes Brûlées sont nées à Chexbres en 1977, selon l'idée d'un policier qui roulait en Harley, François Clot. Ce sont d´abord les habitants de la région qui se sont mis à les surnommer ainsi, à force de les voir monter et redescendre par la "Corniche" pour regagner Vevey et La Tour-de-Peilz avec leurs machines, cheveux dans le vent, couleur feu et parfois mi-longs car, à cette époque, le port du casque n´était pas encore obligatoire. Ils avaient en moyenne 18 ans et savaient très bien ce qu´ils voulaient, ce qui les rendaient forts et à la fois en marge des autres jeunes de leur âge. Pour s´amuser, ils aimaient parfois se retrouver en boîte et fréquentaient le "Diplodocus", situé à l´av. du Général Guisan 30 à Vevey, avant qu´il ne devienne le "New Club",  "Neury´s Club", "Epsylon Club" puis, à présent, "Diva Club". Ceci, sans oublier toutes les autres rencontres qui avaient lieu à la "Plage" avec leur ami Dario! Bons vivants, ils étaient très appréciés. Ils avaient une bonne réputation et forçaient l´admiration. 

Le 10 février 2005, pour honorer la mémoire de Michel Bally, et celle de ses nombreux amis et frères bikers, Christine, alias Cricri ou "Lady Harley", a redonné la vie aux Têtes Brûlées. Ceci, non seulement pour continuer ce qu'il avait si bien commencé un jour, mais aussi pour lutter contre ces dangereux automobilistes inconscients qui ne peuvent s´empêcher de couper la route aux motards. Ce qui a, pour lourdes conséquences, de briser des familles entières qui, à chaque fois, se retrouvent, bien évidemment, démunies et la plupart du temps impuissantes, face à une justice souvent très lente et parfois beaucoup trop laxiste. Ce qui est triste, malheureusement. 

Parmi les anciennes Têtes Brûlées, certaines n´ont pas hésité à rejoindre le groupe qui siège désormais à La Tour-de-Peilz, là où la vie de Michel s´est un jour brusquement éteinte... Alors, aujourd´hui, pourquoi pas vous? Les Têtes Brûlées sont des motards ou des bikers libres et indépendants, contrairement aux autres Clubs Motos. Ils adoptent un état d´esprit dans leur ligne de conduite. Par exemple, se comporter sur la route et envers ses pairs, comme un Ange! Il s´agit plutôt d´un regroupement entre Motards et Bikers en affinitiés.  

Nous sommes des amis, une grande famille et notre nom "Les Têtes Brûlées" est justement notre nom de famille. Un nom que nous n´avions même pas choisi, un nom qui nous a tout simplement été donné, offert comme un cadeau, par des habitants et tièrces autres personnes que nous avons le plaisir d´honorer ici par la même occasion. 

Toute personne qui se respecte et qui respecte les autres peut devenir une de nos "Têtes Brûlées". Il en est de même pour les autres groupes ou clubs qui partagent nos points de vue et qui souhaiteraient "cohabiter" dans notre grande famille. C´est-à-dire, se joindre à nous amicalement, sous forme d´affiliation ou de partenariat, ne serait-ce pour montrer l´exemple. Un exemple que nous considérons davantage comme étant une cause humanitaire à défendre. 

Les conditions d´entrée sont simples. Il faut être domicilié en Suisse, en France, en Belgique, en Espagne, au Mexique ou ailleurs et se vouer à sa passion d´une manière exemplaire sur la route. Il n´y a aucune cotisation mensuelle ou annuelle à payer. Lors des sorties qui sont organisées, chacun prend en charge ses propres frais. La participation aux sorties n´est pas obligatoire. Virer ou rouler en groupe doit rester avant tout un plaisir, une envie et non pas une contrainte. 

Toutefois, nous demandons aux Membres de faire acte de présence une fois par année au minimum et d´avoir ce que l´on appelle "L´Esprit Motard", de rouler avec des motos en parfait état, conformes à la loi de leur pays. Style de conduite normal en respectant les règles de sécurité, le code de la route, assurances payées et permis valables. Notre charte et notre slogan sont : Respect, liberté, amitié, solidarité, convivialité, complicité, simplicité. Un pour tous et tous pour un, l´union fait la force!

Notre logo est un Ange doré qui symbolise Michel Bally. Il n´attend plus que vous si vous vous sentez prêt à l´adopter dans votre cœur, à l´emmener partout avec vous lors de vos virées, à le porter avec fierté, noblesse ou dignité. Peut-être que vous avez encore une petite place pour lui sur votre perfect, votre gilet ou votre blouson? Lui, il ne demande qu´à rouler avec vous!

 

            JUMELAGES DES TÊTES BRÛLEES    

 

Après Chexbres, La Tour-de-Peilz, en passant par le Mexique où naissèrent de nouvelles "Têtes Brûlées", appelées "Las Cabezas Quemadas", voilà que le Groupe Suisse se mit à découvrir l´existence d´autres "Têtes Brûlées"! Comme le nom des "Têtes Brûlées" est protégé, des accords seront signés, sous forme de convention, pour que celui-ci puisse être conservé par les autres Clubs. 

C´est ainsi qu´ils décidèrent de se jumeler les uns avec les autres, dans le plus grand respect, tout en conservant leurs propres règles et libertés, écussons et patrimoines, présidents, etc... Tout d´abord, le 19 mars 2006 avec le "MCP Tête Brûlée" de Monceau-sur-Sambre près de Charleroi en Belgique. Puis, le 28 février 2009, avec le "MCP Les Têtes Brûlées" de Tellancourt de France en Lorraine, et avec "Les Têtes Brûlées Bikers" de Chaudfontaine près de Liège, en Belgique!  

Ce sont précisément ces différents jumelages, précédés d´un chapter né au Mexique le 16 août 2005, qui ont permis aux "Têtes Brûlées" de Suisse de devenir, quasiment du jour au lendemain, "Les Têtes Brûlées Bikers Internationaux"! Vous pouvez d´ailleurs prendre connaissance de l´historique de tous nos jumelages en cliquant ici .

 

            DEFINITION D'UNE TÊTE BRÛLEE    

 

Contrairement à ce que certains disent ou pensent, une "Tête Brûlée" ne veut pas forcément dire qu´il s´agisse d´une personne imprudente ou d´un individu qui aime prendre des risques, style "cerveau brûlé" ou "casse cou", rebelle ou indiscipliné. Une "Tête Brûlée" signifie aussi être aventureux, courageux, volontaire, preux, c´est-à-dire, brave et vaillant, chevalier, dynamique, travailleur, gentil, valeureux, méritant. Merci d´y penser lorsque vous nous croiserez un jour sur la route! 

Quant au Ministre Richard Falo, Diacre et Pasteur à La Tour-de-Peilz, Membre des Têtes Brûlées, il nous a clairement fait savoir, lors de notre traditionnelle virée "Bénédiction des Motards aux Mosses", que l´on pouvait voir une boule de feu sur la tête des Apôtres à la Pentecôte. Il en a fait comme un rapprochement avec "Les Têtes Brûlées"! 

En effet, sans le savoir, comme par hasard, nous avions choisi cette date pour la célébration. Puis, comme si il y avait une similitude avec nous, les motards, et ce que nous rencontrons habituellement sur le bitume, il a repris les paroles suivantes : "Le vent souffle où il veut, tu entends le bruit, mais tu ne sais d´où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l´Esprit. Le jour de Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu..." et c´est précisément ce qu´il nous arriva ce jour-là!   

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 24/10/2018